Sommaire

Manifeste

Lignes directrices

1. Lutte contre les régimes exclusifs

Depuis ses débuts, la Vème république montre des faiblesses dans sa gestion de la vie politique française. Les électeurs se voient baladés de gauche à droite en pensant voter pour des partis qui représentent leurs idées et défendent leurs droits; cependant, la réalité est toute autre : les partis politiques français présents défendent les droits de forces politiques et financières étrangères avant les intérêts de la France et des Français. Ceci explique en partie la dégradation du pays de 1968 à nos jours.

2. Opposition à l’avancée de l’Union Européenne

Par définition, l’union rassemble plusieurs entités qui disparaissent pour en créer une nouvelle. L’union mène donc à la normalisation et à l’homogénéisation. Les richesses de l’Europe existent grâce à la diversité des peuples et des échanges. Unir l’Europe, c’est à terme détruire les nations européennes. Il est de notre devoir de protéger la diversité pour favoriser le développement futur de l’homme. C’est en ce sens que les nations existent et qu’elles ont toujours existé, permettant à l’homme d’échanger librement ressources, cultures et savoir-faires. Nous prônons la sauvegarde des nations et encourageons la création d’une Europe des nations et la dissolution de l’Union Européenne, entité que nous jugeons fondées sur des bases anti-démocratiques puisque rejetée dès sa création par les peuples européens.

3. Réforme de la constitution française

Une nouvelle constitution doit être écrite afin de garantir la protection du peuple français et une VIème république en verra le jour. Le peuple doit devenir un élément actif de la politique française par la création d’une Chambre du Peuple. Les chambres actuelles seront modifiées et un corps gouvernemental assurera la protection des valeurs nationales et du peuple français face aux attaques intérieures et extérieures à la France.

Politique intérieure

1. La politique française

Sous la Vème République, les lois sont proposées par le gouvernement, votées par le parlement et validées par le sénat. Sous l’Union Européenne, des lois sont dictées aux pays qui doivent s’aligner sous peines d’amendes. Les Eurodéputés cumulent les mandats politiques, travaillant tantôt pour l’Europe, tantôt pour leurs pays. On est à même de se demander pour qui ces Eurodéputés travaillent? Pour mieux comprendre, il faut s’interroger sur l’origine de leurs soldes. Toute personne logique comprendra qu’un député européen payé en Euros, travaille pour l’Europe et non pour son pays de provenance. De par sa nature, un Eurodéputé ne peut travailler que contre son pays et contre son peuple. De même, se retrouver à voter pour un Eurodéputé, c’est se tirer une balle dans le pied. C’est une aberration qui doit s’arrêter.

Les politiques de la Vème République, après 1968, ont permis la mise en place de la misère sociale que nous connaissons aujourd’hui. Les députés et les sénateurs français sont séparés du peuple et travaillent dans leur bulle à la protection de leurs intérêts plutôt qu’à celle du bien commun.

1.1. Garantir l’existence des oppositions politiques

Pour que les oppositions puissent exprimer la voix du peuple français, il va de sens qu’un organe extérieur indépendant assure une équité du système. La Vème République permet au plus fort de mettre en place des lois qui garantissent son propre destin. Ce système pervers nous a mené à la situation où les oppositions s’arrangent pour se protéger mutuellement jusqu’à en oublier le but même de leur existence. Sous une VIème république, le gouvernement sera le garant de la Nation.

1.2. Chambre du Peuple

Nous prônons la création d’une Chambre du Peuple dont les membres seront élus au tirage au sort pour une durée de 2 ans renouvelable une fois. Cette chambre du peuple agira comme le Sénat. Lors du vote d’une loi, en cas de positions divergentes du Sénat et de l’Assemblée nationale, la chambre du peuple pourra donner le dernier mot. L’assemblée Nationale ne pourra donc légiférer qu’avec l’accord du Sénat ou de la Chambre du Peuple, mais jamais seule. Chaque citoyen français âgé de plus de 30 ans pourra s’inscrire sur une liste publique d’élection de ces membres. Les députés de l’Assemblée Nationale continueront d’être élus au suffrage direct et les sénateurs au suffrage indirect.

En complément des 81 députés et des 81 membres du peuple, un sénat avec 81 sénateurs sera en charge de surveiller les lois et de proposer des textes ayant trait à l’innovation et à la protection du peuple français.

Les 27 régions qui compose la France seront rétablies et seront découpées en 101 départements. Les députés, les membres du peuple et les sénateurs représenteront à part égales chacune d’entre elles; il y aura donc 81 députés, 81 membres du peuple et 81 sénateurs. Nous notons qu’en 2018, le Sénat français comprenait 348 sénateurs et l’assemblée nationale 577 députés et le parlement européens 751 eurodéputés.

1.3. Sortie de l’Union Européenne

Aucune des nations n’est en mesure de voter ses lois, ni de faire des propositions favorisant le développement de son pays. Les nations membres doivent utiliser une monnaie servant d’outil d’oppression des peuples et des nations. Cela va à l’encontre de la protection du bien collectif national et de la France. Il est impératif de quitter l’Union Européenne, cette entité gouvernementale anti-démocratique et illégitime.

2. Économie

Un peuple avec sa politique et sa monnaie constitue en partie le corps d’une nation; la France est une nation, les Français sont la France et leur monnaie est le Franc.

La Banque de France doit être une entité publique travaillant sous le contrôle du peuple et dans son sens. Le gouvernement doit être le garant de la création monétaire. Le Franc doit être édité par la Banque de France. Le gouvernement emprunte l’argent nécessaire au fonctionnement du pays à la banque de France à un taux zéro. Les banques et les entreprises empruntent à la banque de France avec intérêt.

La monnaie est divisée en deux supports : l’un papier et l’autre numérique. La monnaie numérique est divisée en deux réseaux de distribution : un public et un professionnel.

2.1. Monnaie papier

Une version «papier» du Franc sera distribuée.

2.2. Monnaie numérique

Une monnaie numérique centralisée permettra de garantir la souveraineté du pays. L’avantage premier est la traçabilité de la monnaie. Les banques internationales jouent avec l’argent des peuples et blanchissent l’argent des guerres et autres industries de mort. Il va de soi que le gouvernement puisse lire les transactions et protéger le peuple de toutes malhonnêtetés allant à son encontre.

2.3. Monnaie professionnelle et fiscalité

Les entreprises utiliseront une monnaie dites “monnaie du travail”. Cette monnaie permettra la collecte de tous les impôts à la source. Les prix dans les magasins seront étiquetés hors taxes afin de donner une vraie transparence aux consommateurs. Les entreprises pourront transférer l’argent entre partenaires désignés sans frais supplémentaires afin de garantir une répartition du travail sur le territoire national. Le salaire des Français sera payé net, les impôts seront prélevés mensuellement à la source.

Les impôts seront répartis sur le travail, la consommation et l’habitat. Ils seront prélevés aux flux monétaires associés.

2.4. Audits des prix par l’État

Depuis des décennies, les travailleurs se battent pour assurer un juste équilibre entre la valeur du travail et celles du capital. L’État publiera des rapports d’audits publics veillant à assurer le respect de chacune des parties prenantes. La transparence des échanges perçus au travers de ces audits permettra au peuple de juger au cas par cas d’éventuelles situations de conflits d’intérêts.

2.5. Gestion des ressources de l’État

L’État est actionnaire en 2019 dans les secteurs de l’énergie, l’industrie, les services et la finance, ainsi que dans les transports. Nous souhaitons renforcer cette présence dans d’autres secteurs, notamment dans ceux de la construction et de l’aérospatial. Pour mieux gérer ce portefeuille d’entreprises, l’Agence des participations de l’État (APE) doit élargir son champ de compétences et se voir attribuer de nouveaux pouvoirs.

2.6. Simplification des échanges au sein des services publics

Les administrations publiques sont pour des raisons qui nous sont obscures toujours en retard à comparaison des administrations privées et internationales. Des monstres implantés sur la quasi totalité du globe font mieux et innovent toujours plus pour se surpasser. L’État Français doit montrer l’exemple aux autres pays et se placer à la tête de l’innovation en créant une entreprise pluridisciplinaire capable d’apporter les services nécessaires à connecter les Français au monde numérique.

2.7. Simplification des impôts

Les impôts en France sont dessinés afin que personnes ne puissent comprendre ce qui lui ait prélevé. En moyenne, les Français sont ponctionnés à hauteur de 70% de leurs revenus ce que nous trouvons beaucoup trop excessif. Les impôts sur le travail devront être prélevés selon un pourcentage universel équitable et ajusté trimestriellement au cas par cas pour une redistribution des trop payés. Les impôts sur l’habitat seront supprimés pour les locataires, ainsi que les impôts sur les produits nationaux. Les autres impôts seront recalculés au cas par cas afin que tous Français payent un total d’impôts inférieur ou égal à 50% de leurs revenus; seuil maximum correspondant à une participation citoyenne responsable.

2.8. Revenu minimum universel

Un revenu minimum universel peut être attribué à tous les Français résidant sur le territoire. Nous comprenons que la consommation participe aux flux monétaires d’une société. La consommation de produits locaux favorise une économie circulaire et participe à la création d’emplois. Il faut aider les Français à participer à la vie française en investissant dans le bien commun.

2.9. Fonds commun d’aide aux cultes

Au même titre que l’état apporte un soutien à la culture, il est important que l’État français puisse garantir une liberté de culte dans des lieux appropriés aux personnes croyantes. Les Français pourront contribuer à des fonds communs d’investissements afin d’assurer aux institutions cultuelles la possibilité d’offrir des services assurant le respect de tous.

3. Peuple et patrie

3.1 Université libre et ouverte

Encore trop peu de jeunes peuvent accéder à une éducation de qualité. Le gouvernement créera un nouveau campus universitaire garantissant aux élèves : une éducation de qualité adaptée, un logement et des repas chauds. En retour, les étudiants pourront travailler pour la France pour une durée déterminée par le niveau scolaire atteint et ce quelque soit le domaine d’études.

3.2. Armée française

L’armée française opère sous l’influence de l’Union Européenne. Les États-Unis ont rappelé à maintes reprises que l’Union Européenne est sous leur protection militaire afin de garantir une intégrité territoriale. Où est donc l’indépendance de l’Union Européenne face à cette nation étrangère? Et surtout, qui protège la France lorsque l’armée française doit disposer d’autorisations pour utiliser du matériel et déployer des forces militaires? Nous vous le disons, l’armée française doit retrouver son indépendance et la capacité de défendre la France et les autres nations.

3.3. Service civique pour tous

Les hommes et les femmes âgés de 18 à 27 ans devront apprendre à protéger leur pays et leurs familles. Le service civique sera obligatoire en France, sauf à condition d’être déclaré inapte (c’est-à-dire en cas de problèmes connus). La durée du service sera de 1 an renouvelable pour les hommes et les femmes. Nous considérons ce service comme un passage essentiel à l’intégration au point de constituer le creuset de la nation, l’agent d’intégration par excellence. Le service civique, militaire ou civil, est une expérience autant culturelle que nationale mais également personnelle au sens où il marque un passage vers la vie adulte très marquant. Il sera l’occasion également d’un apprentissage des valeurs nationales.

3.4. Droit de vote

Aujourd’hui, les Français doivent à chaque élection s’inscrire sur des listes électorales sous peine de se voir refuser leur droit de vote. Les technologies actuelles permettent de changer cette pratique d’un autre temps contraire au principe même du droit de vote du citoyen. Nous proposons que chaque Français âgé de 21 ans et plus puisse voter en justifiant simplement de sa nationalité. Ceci afin d’offrir un accès libre et équitable aux hommes et aux femmes de la France. Les résultats et les votes anonymisés seront disponibles publiquement.

3.5. Protection du patrimoine français

La France détient un vaste patrimoine de par sa longue histoire. Nous avons malheureusement pu tous constater le peu de respect que les gouvernements portent à ce patrimoine et à la population. Nous pouvons citer les invasions et destructions des églises tel la Basilique Saint-Denis, tombeau des rois de France, l’incendie de Notre Dame de Paris, les attentats dans les lieux publics, tel l’attaque du Bataclan, etc. Il va de sens qu’un patrimoine historique accueillant du public soit entretenu dans les meilleures conditions et apporte la sécurité requise à accueillir les Français comme les touristes de toutes origines.

En plus de ces prérequis, nous proposons que :

3.6. Dépopulation des grandes villes

Les grandes villes de France sont victimes d’une politique de surpopulation qui pousse à dénaturer les valeurs intrinsèques à la vie humaine. Les espaces vivables sont de plus en plus petits et cela a pour conséquence directe d’augmenter les frictions entre tous. Les lois liberticides votées au fil des années forcent les Français à vivre au triste rythme du métro-boulot-dodo et de déplacements confinés dans des espaces réduits à une peau de chagrin. Les Français n’ont pas besoin d’être entassés dans des villes surpeuplées et dangereuses lorsqu’une partie du pays reste déserte. Cela n’apporte rien de propice ni à la nuptialité ni à la natalité pourtant en baisse depuis plusieurs années. Les Français et les Françaises ont besoin d’éléments favorables à l’envie de vouloir construire et faire perdurer la France. Cela passe par l’accès à un travail et pouvoir créer une famille sans risque de tout perdre pour des raisons purement économiques. Une redistribution de la population sur l’ensemble du territoire permettra une multiplication des besoins ce qui stimulera le marché du travail et favorisera l’épanouissement national.

3.7. Le réseau routier de France

Afin de garantir la libre circulation des hommes et des femmes sur le sol français, il est d’importance première de garantir un accès équitable au réseau routier de la France. Les routes qui ont été privatisées devront être nationalisées et rendues au peuple.

Protéger les usagers de la route

La vocation premières des radars automatiques a été détournée : de la volonté de protéger les usagers de la route, nous sommes passés à un moyen supplémentaire de leur soustraire un peu plus d’argent. Nous préconisons le retrait de ces machines et les ressources employées précédemment pourront être recyclées dans d’autres formes de prévention routière mieux adaptées. Néanmoins, un contrôle des routes par les forces de l’ordre reste un moyen efficace de diminuer les accidents de la circulation.

Circuler librement sur le réseau routier

Certaines routes et villes sont munies de systèmes de taxation indirecte du peuple. Il va de soi que tous les Français puissent circuler librement sur le sol. Nous proposons que tous les péages soient supprimés sur l’ensemble du territoire français. Nous comprenons que des accords existent avec les entreprises exécutrices des mandats; ces accords devront être analysés et renégociés.

Un stationnement public libre et gratuit

Le Français doit être libre de circuler en France et cela implique donc qu’il soit libre de stationner son véhicule dans des zones libres appropriées. Il est incroyable qu’un Français ait à payer pour stationner son véhicule dans une zone publique dédiée. Cela dénonce de facto que les Français et les Françaises ne sont plus les enfants de la France mais des produits de consommation offerts aux intérêts privés. Les stationnements publics devront tous être gratuits.

3.8. Les transports publics

Les villes tendent à inciter le peuple à utiliser les transports en commun sous prétexte d’assurer une meilleure qualité de l’air. Cependant les réseaux sont sales et dangereux, le service d’entretien n’est clairement pas assuré et les véhicules sont constamment surchargés, effet de l’entassement d’une surpopulation toujours croissante. Tout transport mis à disposition du public ceci incluant les vélos de location, les métros, les bus, les trains et les avions ne sont pas exemptés aux sujets précédemment traités.

3.9. Une agriculture nationale saine pour tous

Avec une population en croissance et une consommation inhérente, les agriculteurs devraient être les plus riches et les plus occupés. Néanmoins, nous constatons que les agriculteurs travaillent en sous-nombre, qu’ils sont surmenés et loin de jouir du bénéfice de leur dur labeur. En outre, il existe un taux alarmant de suicides dans cette noble profession. Pour assurer le respect de ce métier indispensable à la survie de l’humanité, l’État devra créer une société de gestion de l’agriculture nationale qui assurera les échanges équitables entre production et distribution, et rétablira les mesures de contrôle des prix et de subventionnement originels de la PAC.

3.10. Énergies propres, eau et communications

Afin de garantir le meilleur service, l’État assurera une distribution nationale de l’eau, de l’électricité et des services de communications. Aujourd’hui, les entreprises privées avec l’aide des gouvernements successifs jouent la carte de la concurrence complice; en résultent des services de piètre qualité vendus à des prix exorbitants.

Énergies propres

Historiquement, Thomas Edison prônait une distribution de l’électricité par un système de réseau câblé qui connecta chaque utilisateur à une nourrice centralisée. La logique était de contraindre l’utilisateur à dépendre du réseau ce qui lui permit d’asseoir sa fortune personnelle et celle de ses associés. De l’autre côté, Nikola Tesla travaillait pour la libération des énergies afin que les peuples puissent conserver la maîtrise de celles-ci. Nous connaissons la fin de cette histoire, l’un voit son nom apparaître dans les livres quand l’autre se retrouve au placard. Aujourd’hui, les centrales nucléaires et tout le système de câblage électrique nécessaire au déploiement de l’électricité, polluent l’air, la terre et l’eau; éléments essentiels à la survie de l’humanité. Il existe des moyens plus propres de produire et de distribuer les énergies. Nous considérons que les villes devraient fonctionner de manière autonome; plusieurs exemples européens prouvent la faisabilité.

Eau

La qualité de l’eau distribuée en France est médiocre voire mauvaise. Les rapports de qualité établis sur des échantillons prélevés en usine de traitement vous montrent une qualité d’eau potable acceptable selon les normes locales ou territoriales. Les régions de France sont polluées par l’épandage de produits toxiques variant d’une zone à l’autre. Notons l’épandage d’urines, de matières fécales et de pesticides toxiques dans la production agricole juste au dessus des nappes phréatiques; les réseaux de distribution d’eau en plomb et autres matériaux toxiques. La France exporte de l’eau d’excellente qualité sous le nom de marques de luxe quand le peuple boit du poison. Cette folie doit s’arrêter. Le peuple vient avant le profit.

Communications

Le règlement général sur la protection des données (RGPD) mis en place par L’Union Européenne nous montre à quel point cette entité autoproclamée manipule les nations et les gouvernements associés. Les entreprises multinationales se jouent des lois et réglementations mises en places et pour cause, puisqu’elles ont participé à la création de ces documents afin de minimiser les pénalités et maximiser toujours plus leurs profits. Cela montre très clairement qu’une entreprise basé sur le profit n’est pas en mesure de respecter les peuples. Seule une entreprise nationale ou sous le contrôle direct du peuple est en mesure de garantir le respect de la vie privée, tout en assurant la sécurité sur le territoire national.

3.11. La santé publique et les établissements de soins

Au même titre que les énergies, la santé publique et les établissements de soins se sont dégradés au fil des années au profit du gain des instances actionnaires et créditrices. Un peuple producteur et travailleur doit avoir accès au meilleur système de santé sans se poser de question. L’État doit reprendre le contrôle de ce secteur noble et indispensable à la santé nationale afin de garantir le respect des travailleurs et des usagers.

3.12. Enseignement National

Nous prônons un modèle d’enseignement basé sur le vivre ensemble menant à une obtention collectives des diplômes, opposé au modèle actuel qui enseigne une compétition discriminatoire favorisant l’individualisme. Les étudiants participeront annuellement à un test d’aptitudes qui déterminera les besoins d’accompagnement nécessaires à la réussite aux études. Les citoyens le désirant pourront également y participer et prétendre à une aide pour une mise à jour des connaissances professionnelles ou reprendre le cycle des études.

Politique extérieure

1. États-Unis d’Amérique et Canada

Les deux états d’Amérique du Nord mènent une politique extérieure agressive visant à établir un ordre mondial garant de leur hégémonie. Ils déstabilisent les pays et les envahissent, causant au passage morts et souffrances. Le Canada a une politique intérieure instable depuis des décennies et son économie supporte massivement le blanchiment d’argent. Ce sont des choix politiques auxquels nous n’adhérons pas. Ces états restent néanmoins des partenaires économiques non négligeables. Nous considérons que les échanges devraient se limiter aux commerces de produits et connaissances.

2. Russie

La Russie affiche depuis ces dernières années une volonté d’établir la paix et de favoriser un échange sain entre les nations. Nous souhaitons renforcer les échanges avec la Russie et établir des accords de paix durable avec cette nation.

3. Chine et Asie

La Chine est l’un des moteurs actifs de l’économie mondiale. La France doit renforcer ses liens amicaux avec ce pays et maintenir le contrôle d’échange des connaissances entre les deux nations. De manière plus générale, la France doit pouvoir tirer ses épingles d’un jeu économique et stratégique mondial, tout en restant proche des puissances asiatiques.

4. Afrique

La France a participé et participe au maintien des nations africaines dans le chaos et la pauvreté. Les populations y souffrent. Aujourd’hui, elles devraient pouvoir bénéficier des avantages technologiques et des connaissances qui leur permettraient d’accéder à de meilleures conditions de vie. Les flux migratoires illégaux de l’Afrique vers l’Europe doivent cesser parce qu’ils constituent une fuite de cerveaux. Le continent africain se doit de recevoir enfin l’aide nécessaire à la construction de ses grandes nations futures.

5. Europe

La France doit quitter l’Union Européenne et devenir le moteur de la création d’une Europe des Nations (EN) [European Nations]. Une Europe qui respecte les différences de chacun de ses membres et régule les marchés d’échanges. Les nations membres doivent pouvoir bénéficier des avantages liés à l’Europe et garder une indépendance nationale. Les lois continentales favoriseront les échanges entre les nations et amélioreront respectivement les conditions de vie des citoyens européens.

Rejoignez-nous dès maintenant